Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 08:48

Nous avons appris par la presse le décès de Pierre David et j'ai pris les deux annonces qui ont suivi celle de la famille : les copains de la 93ème promo lui ont rendu hommage, et l'association des chasseurs. Cela m'a rappelé ma première rencontre avec Pierrot : j'étais bizut et lors d'une soirée d'accueil avec le patron, Pierrot avait raconté en patois une histoire de chasseurs dont je ne me souviens que la fin : "Paï, paï, djé les beurses !". Tout le monde avait éclaté de rire… et je n'avais compris que la fin.

Alors si des copains veulent rendre hommage mieux que cela à cet ami toujours sympa et convivial, ces pages leur sont ouvertes. Envoyer le texte et des photos à Daniel Bret.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2019 7 28 /07 /juillet /2019 21:40

Henri Dalix qui fut principal adjoint du Collège Marlioz à l'époque de Mme Leblond, était quelqu'un de remarquable comme on le verra dans les documents ci-après. C'était aussi un ancien de l'École Normale d'Albertville, dans la 86ème aux côtés de Michel Combaz, Claude Ducos, Gilbert Dupraz-Canard, Jean Gachet, X Mivellaz, André Pachoud, Paul Souchon. Époque héroïque puisque c'était au lendemain de la guerre, entre 1947 et 1951. La devise de cette promotion était : “notre sort est chétif, mais nos visions sont belles”.

Le centre école de ski de fond du Revard qui fut un de ses combats.
Le centre école de ski de fond du Revard qui fut un de ses combats.

Je garde le souvenir d'un homme engagé, républicain, avec un peu de défiance pour les syndicats, attentif aux personnes qui travaillaient sous ses ordres, dévoué aux activités du collège, et en particulier prêt à faire profiter les animateurs des échanges avec la Grande-Bretagne de ses possibilités de découvertes de notre région depuis un avion de l'aéroclub, piloté par lui. Après avoir pris sa retraite il était un de ceux qui venaient régulièrement rendre visite au collège avec lequel il entretenait de bonnes relations, et bien souvent un de ceux qui gardaient le contact avec les personnels qui eux aussi avaient pris leur retraite. Il jouait un peu le rôle que l'Amicale du Collège aurait pu jouer en conservant les liens anciens. Nous disons à sa famille toute notre sympathie et en particulier à son épouse et ses enfants.

 

Article publié dans le Dauphiné libéré du 24 juillet 2019

Article publié dans le Dauphiné libéré du 24 juillet 2019

Partager cet article

Repost0
15 mars 2019 5 15 /03 /mars /2019 12:13
Roger Favier. Cliché du DL

François Richard me permet de rectifier ma communication précédente : Roger Favier que nous connaissons est bien en vie puisqu'il est né en 1940. L'avis de décès ci-dessous concerne donc un homonyme plus âgé. Je présente mes excuses à toutes celles et tous ceux qui ont lu ma précédente communication. Je souhaite à notre ami Roger Favier de continuer son parcours de vie dans les meilleures conditions…

 

Partager cet article

Repost0
13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 09:55

 


Photo Daniel Bret lors du repas à la Tour de Pacoret, le 18 septembre 2009.

Je viens de voir dans le journal régional du 12 août 2018 l'annonce du décès de Jacky Vittoz. J'invite les copains qui l'ont bien connu à nous envoyer leurs témoignages. Je me souviens d'un ami toujours souriant et accueillant, et qui avait des talents cachés.
 


Je présente à sa famille au nom de notre amicale, nos sincères condoléances.

Je laisse ces colonnes ouvertes aux copains qui voudrait apporter leurs témoignages. M'écrire à l'adresse : e.n.albertville arobase free.fr.

 

Claude Lavy est le premier à nous apporter un texte. Merci.

Jacky s'est éloigné discrètement, fidèle à son personnage.
Jacky c'était un des "footeux" de la promo (avec Jojo) , ... Un de ses rares défauts aux yeux de ceux de ses copains qui préféraient la balle ovale!... Mais il se rachetait largement à leurs yeux en partageant à l'occasion les troisièmes mi-temps de ces "ovaliens" de l'U.S.Montmélian,... Notamment avec Marcel Pommier notre ami commun qui nous a abandonné récemment, ... avec Jacques Blanc accidenté  il y a très longtemps , ... et avec quelques autres  qui se reconnaîtront.
Jacky c'était un personnage attachant, un vrai bon copain apprécié de toute la promo.
Les cinq décennies qui m'ont éloigné de Savoie et privé du contact avec lui et les copains d'alors n'y font rien: il faut résister aux larmes qui affleurent et aux regrets qui me taraudent pour avoir négligé de maintenir les contacts réguliers avec lui et nos copains communs.
Mais ton souvenir sera toujours présent dans nos cœurs,...tant qu'ils continueront à battre bien sur. Je tenais à te le dire même si , comme toi sans doute, je n'ai pas le réconfort de croire qu'il y ait une vie après la vie.

PS Merci à Daniel et à son blog... même quand il est parfois messager de très mauvaises nouvelles

 

De Lucien Carrel, Major de la 95ème et Président de l’Amicale

Quelques mots pour Jacky

Une fois de plus notre promo est en deuil. Notre camarade Jacky VITTOZ nous a quittés en août. Au nom de tous ceux de la 95ème, je veux d’abord exprimer notre peine. Jacky venait du collège de Chamoux, grand pourvoyeur de recrues pour l’E.N. d’Albertville. Sa carrière a été toute entière au service des enfants de St Léger où il s’était établi.

En dehors de son boulot d’instit, je lui connaissais deux talents : celui de peintre, ses marines en particulier étaient remarquables, et celui de boulistes avec ses amis de Chamoux dont il était originaire.

Engagé dans la vie associative locale, il était, entre autres responsabilités, Vice-président de l’Association du Grand Filon à St Georges d’Hurtières. Il était très attaché à la vie de notre Amicale et ne manquait aucune de nos retrouvailles.

Jacky était quelqu’un de naturellement chaleureux, sympa et attachant. Il va bien nous manquer quand nous évoquerons ensemble, nos souvenirs des années de normalo.

Adieux Jacky, nous ne t’oublierons pas.

Lucien Carrel, Major de la 95ème et Président de l’Amicale.

 

Du SOUVENIR FRANÇAIS : COMITÉ DE LA COMBE DE SAVOIE

Document transmis par Alexandre DALLA-MUTTA

ALLOCUTION : CÉRÉMONIE D'HOMMAGE A JACKY VITTOZ-PORTE, SAMEDI 1er SEPTEMBRE 2018 À 11H 15, CIMETIÈRE DE CHAMOUX-SUR-GELON


Chère famille et amis de Jacky, Mesdames et Messieurs les membres du Bureau du Comité du Souvenir Français de La Combe de Savoie, Monsieur le porte-drapeau, Mesdames, Messieurs,

Cet hommage a été préparé conjointement par Alexandre DALLA MUTTA, en sa qualité de Membre d'honneur de notre Comité, ami d’enfance de Jacky, et par le Président du Comité du Souvenir Français de La Combe de Savoie, dont Jacky était un membre fidèle et dévoué.

Jacky VITTOZ s’en est allé discrètement, comme il était dans la vie. Il avait 78 ans.

Il résidait à SAINT LEGER (Vallée de La Maurienne), mais c’est à CHAMOUX SUR GELON que la vie scolaire de son enfance lui permet de rejoindre l’école normale d’'instituteurs à ALBERTVILLE.

Ensuite, il effectue en 1962 son service militaire en ALGERIE et il obtiendra sa carte de combattant en octobre 1998.

A son retour à la vie civile, il exercera avec compétence et dévouement l'enseignement scolaire à des élèves issus de territoire rural.

Tout d'abord à SAINT LEGER, jusqu’à la fermeture de l’école en 1985, ensuite à AIGUEBELLE, jusqu'à sa retraite en 1996.

Il fut un “excellent maître” pour l'éducation morale et intellectuelle de ses élèves.

Parallèlement à son activité d'enseignant, Jacky sera au service de la population et de l'intérêt général. En effet, il sera Secrétaire de mairie, Conseiller municipal et adjoint au Maire, et encore Directeur de la Régie électrique communale de SAINT-LÉGER.

Par ailleurs, “Jacky” comme le surnommaient ses amis, avait plusieurs passions : la pêche, la cueillette des champignons et les balades en montagne avec son chien.

Jacky était aussi un homme soucieux du patrimoine, ayant un intérêt pour l'Art et l'Histoire.

Doué de divers talents artistiques mais c’est sans doute la peinture qui lui permettra d'exprimer ses talents d'artiste dans l’âme.

Egalement sportif et pendant plusieurs années footballeur au club d'AIGUEBELLE, bouliste “du jeu lyonnais” et dirigeant associatif dévoué, il reçut en juillet 2004 la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports, une distinction amplement méritée, due à un grand soutien et service à la cause sportive.

En 2012, lorsque naîtra le Comité de La Combe de Savoie du Souvenir Français, Jacky sera aux côtés de sa maman, de ses cousines et de leurs proches, pour commémorer chaque année, l'anniversaire du sacrifice héroïque de son oncle, Félicien AGUETTAZ.

Il participera activement aux cérémonies soit en déposant la flamme de l'Espoir, emblème du Souvenir Français, soit pour le dépôt de la gerbe.

Le 18 mars dernier, il avait participé à la cérémonie du Plan du Bourg, commune de SAINT GEORGES D'HURTIERES, et avait demandé à Nicole RUEL si une place pouvait lui être faite au sein de notre délégation au restaurant, car il ne s'était pas inscrit.

NICOLE lui a dit le grand plaisir de lui faire une place à notre table.

Tous, nous avons le souvenir de Jacky, détendu, souriant dans l'ambiance de notre groupe. Il avait confié à Nicole que désormais ses jambes allaient mieux et qu’il lui serait possible d’envisager sa participation à nos sorties.

Hélas, la maladie viendra empêcher la réalisation de ses projets.

Jacky restera toute sa vie, fidèle à sa ligne politique qu'il avait choisie à l’âge de raison : la sincérité de ses convictions auprès des citoyens et amis, dont il se trouvait à l'aise dans le respect mutuel, le dialogue et la tolérance.

Nous ne savons ce qui est le plus important de ce qu'il a fait ou de ce qu’il a été. Ce qui est sûr, c’est qu’il laisse de nombreux amis.

Que cela soit un réconfort à ceux qui le pleurent aujourd’hui, sa chère maman, Marie Lou et ses proches que nous entourons de notre affection, et dont nous partageons la profonde peine.

L'être humain s’en est allé, comme nous, nous irons tous, mais sa mémoire restera. (fin).

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 13:32

Christian Laville-Noël lors d'une réunion du Comité des 150 ans, le 16 avril 2010

 

Je viens de voir dans le journal régional l'annonce du décès de Christian Laville-Noël et le faire-part de sa promotion. J'invite les copains qui l'ont bien connu à nous envoyer leurs témoignages. J'ajouterai le mien très bientôt. Je me souviens d'une certaine sympathie entre nous, et de son travail au sein du comité d'organisation des 150 ans de l'École Normale.

Je présente à sa famille au nom de notre amicale, nos sincères condoléances.

 

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 17:04

Je viens d'apprendre par le Dauphiné libéré le décès de Robert Bouvier, Bob, qui fut maître d'application à l'école de la rue Pargoud pour l'École Normale d'Albertville. C'est l'endroit où les Normaliens faisaient une partie de leurs stages pédagogiques lors de leur année de formation professionnelle, la quatrième année.

Robert Bouvier et son épouse, faisaient partie des piliers de cette équipe pédagogique qui apprenaient aux normaliens les bases de la pédagogie pratique de l'époque. Je n'ai pas fait partie des stagiaires de Bob, comme nous l'appelions parfois, mais les copains qui travaillaient avec lui semblaient avoir plus de chances de bien réussir leur CAP (Certificat d'Aptitudes Pédagogiques) que ceux qui avaient eu d'autres maîtres d'application. Sa réputation était d'être un maître qui avait de bonnes méthodes et savait les transmettre. Il avait aussi de très bonnes relations avec Raymond Noël, le directeur de l'École Normale qui essayait de nous sensibiliser à l'Enseignement individualisé prôné par l'Institut Dottrens à Genève. Je crois que c'est une méthode que Robert Bouvier pratiquait.

Je présente à sa famille et en particulier à leur fille, Danièle Vallin, au nom de notre amicale, nos sincères condoléances.

Je laisse ces colonnes ouvertes aux copains qui voudrait apporter leurs témoignages. M'écrire à l'adresse : e.n.albertville arobase free.fr.

Petit additif : Danièle Vallin nous avait envoyé la liste de la 83ème dont Bob faisait partie. Leur devise était “Chante la joie et souris à la vie” c’était au lycée de Chambéry de 1944 à 1947.

Daniel Bret

Partager cet article

Repost0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 08:15
Décès d'Henri NOVEL (94 ème promo)

C'est un coup de fil de Jean-Pierre Éard qui m'a appris la triste nouvelle. Il souhaitait nous représenter auprès de la famille, mais il semble que les obsèques aient déjà eu lieu. C'était dans le Dauphiné libéré de ce dimanche 16 août qu'un article est paru pour lui rendre hommage. Nos lecteurs pourront le lire ci-dessous (cliquer sur l'image pour l'agrandir). Nous présentons nos condoléances à sa famille. Merci de leur transmettre.

Je rappelle que nos abonnés à ce blog sont ainsi informés des nouvelles tristes ou joyeuses concernant les anciens normaliens. Il serait bien d'y inscrire un maximum de copains pour augmenter notre réseau (les prévenir avant est mieux et de toute façon l'inscription est validée ou non par l'abonné pressenti). Chacun peut aussi m'envoyer des articles à publier. (adresse spécifique : e.n.albertville@free.fr qui m'arrive.) Daniel Bret

Partager cet article

Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 14:14
Maurice Bouvet
Maurice Bouvet

C'est à travers les colonnes du Dauphiné Libéré de ce jour que j'ai découvert le décès de Maurice que j'ai à peine connu, donc je n'ajouterai rien, mais si un copain veut témoigner de ce que fut cet ancien de l'EN, ce blog lui est ouvert. Ce serait bien. (Daniel Bret)

Partager cet article

Repost0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 19:59

claude_lavy.jpg

Claude Lavy nous propose un texte rendant hommage à Marcel Pommier. Nos lecteurs pourront le lire en se reportant à notre site de base. Cliquer ici. Il rejoint ainsi l'hommage de Roger Rinchet, et les souvenirs de Daniel Bret.

 

C’ÉTAIT NOTRE CAMARADE. C’ÉTAIT MON AMI.

J’avais, et j’ai gardé, de très bons copains des années d’EN. Marcel était l’un d’entre eux. Mais pour moi c’était bien plusqu’un copain, c’était mon ami, mon frère de cœur. Pourquoi ?... Comme Montaigne l‘a résumé de façon lumineuse s’agissant de  l’amitié rare, celle dont les mots ne peuvent rendre compte : « Parce que c’était lui, parce que c’était moi ». Et pourtant nos trajectoires de vie ne nous ont guère permis de nous rencontrer régulièrement depuis les temps lointains où je me suis éloigné des terrains de rugby que nous avons longtemps foulés de concert.(la suite sur le site)

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 15:14

3.jpgJe viens de mettre en ligne sur notre site le discours de Roger Rinchet prononcé lors des obsèques de notre ami. Ce discours que Roger illustra de propos complémentaires résume bien la vie de Marcel et ses engagements. J'ai aussi ajouté quelques photos de 1956 et 2010 que l'on trouvera en cliquant sur un lien aussi sur la même page. Je compte rajouter des légendes plus complètes.

 

Je t'en souhaite une bonne découverte.

Bien amicalement.

 

ps : pour les copains peu habitués à la navigation internet, quand un mot est souligné et que le curseur prend l'allure d'une main, c'est que l'on est sur un lien. En cliquant dessus ce lien on arrive à une nouvelle page. Exemple : cliquer ici pour la page de Marcel.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de e.n.albertville.over-blog.com
  • : pour suivre la préparation des retrouvailles des anciens élèves de l'École Normale d'instituteurs d'Albertville en Savoie, à l'occasion des 150 ans du rattachement de la Savoie à la France
  • Contact

Recherche