Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 00:33

J'avais annoncé le livre biographique de Patrick Jagou sur notre ami Hubert Favre : "Hubert du Beaufortain".

Hubert dédicacera son livre à la Librairie Garin à Chambéry, Boulevard du Théâte, ce vendredi 23 avril de 15h à 18h. Voici les lignes écrites par l'auteur qui nous permettent de voir en quoi ce livre est aussi exceptionnel que le personnage présenté.biographie.jpg

 

Amis d’Hubert, bonjour !

À une époque où chaque jour apporte son tombereau de calamités (tremblements de terre, tsunamis, catastrophes nucléaires, guerres, etc.), enfin une bonne nouvelle !

En effet, je suis heureux de vous informer « qu’Hubert du Beaufortain » (sous-titre : « randonnée littéraire en 80 étapes sur le sentier de vie d’Hubert Favre »), le dernier ouvrage publié par les éditions Kahunavision, a reçu un excellent accueil dans les journaux locaux, comme vous pourrez le constater en consultant la mini-revue de presse que vous trouverez en pièce jointe.

Ce livre est avant tout le fruit d’une rencontre, celle d’un Beaufortain (Hubert Favre, fréquemment surnommé « l’Ambassadeur », « l’Indien » ou « la Mémoire du Beaufortain ») et d’un citadin, moi-même. 

Du mois de novembre 2007 à celui de mai 2009, Hubert et moi, nous nous sommes vus tous les lundis pendant une heure et demi à l’exception des vacances scolaires. Durant ces rencontres réalisées en apnée, en dehors de l’espace-temps, je l’ai aidé à accoucher de l’histoire (souvent drôle, parfois douloureuse...) de sa vie, devenant ainsi son confesseur-rédacteur. 

Peu à peu, au fil de nos entretiens, la confiance s’est installée. Et, au fur et à mesure, une petite musique à deux voix est née, au début ténue, puis de plus en plus hardie, petite musique dont j’ai essayé de retranscrire les notes sur le papier. 

Je l’avoue, le résultat est étonnant : il traduit assez fidèlement le plaisir que l’exercice nous a procuré, lui en me parlant, moi en l’écoutant. 

En ce début de XXIe siècle, le jeunisme ambiant essaie de nous convaincre que l’âge rime avec les mots "décrépitude" et "mort". La fréquentation de ce vieux jeune homme enthousiaste qu’est Hubert m’a rappelé qu’au contraire, l’âge est synonyme de sagesse. 

Lors de nos entretiens, à de nombreuses reprises, je me suis revu lorsque, enfant, j’écoutais religieusement mon grand-père maternel me raconter la guerre de 14-18 pendant des heures. Il était la voix et j’étais l’oreille. Il était le sage et j’étais le disciple. Lui prenait un plaisir manifeste à me raconter ce qu’il avait vécu de bon et de mauvais, à me décrire les chausse-trappes et les miracles de la vie. Quant à moi, il ne me serait pas venu à l’idée de mettre sa parole en doute : je buvais ses paroles, je m’en sentais nourri, fertilisé. J’avais l’impression que ses mots m’aidaient à grandir.

Et bien, voyez-vous, avec Hubert, j’ai retrouvé cette impression et tout le mal que je vous souhaite, c’est de l’éprouver à votre tour, car l’expérience que, lui et moi, nous avons vécue n’est pas anodine. Au contraire, ce dont il s’agit ici, c’est, ni plus ni moins, la transmission du savoir d’une génération à l’autre (Hubert a l’âge qu’aurait eu mon père s’il était encore vivant), c’est l’essence de ce que l’on nomme "lien intergénérationnel", car, dans nos entretiens, Hubert a donné le meilleur de lui-même.

Quelle est cette société qui juge ses cadres "trop vieux, trop chers" dès qu’ils ont atteint l’âge de 45 ans et qui cache ses aînés dans des mouroirs grimés en "maisons de retraites" ? Que peut-elle bâtir de solide si elle ne capitalise pas sur l’expérience des générations précédentes ? Rien. C’est la raison pour laquelle j’ai entrepris de réaliser des portraits de personnages de la trempe d’Hubert, magnifique spécimen de Meetchong technique, afin de laisser à notre descendance des cartes aptes à la guider sur son propre sentier de vie et quelques panneaux indicateurs qui fassent sens.

Si vous souhaitez vous procurer ce beau livre plein d’humour, de tendresse et d’humanité, il vous suffit d’imprimer la brochure électronique que vous trouverez aussi en pièce jointe et de me retourner votre bon de commande dûment rempli accompagné de votre paiement.

Merci d’avance !

Bien cordialement,

 Patrick Jagou.  


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de e.n.albertville.over-blog.com
  • : pour suivre la préparation des retrouvailles des anciens élèves de l'École Normale d'instituteurs d'Albertville en Savoie, à l'occasion des 150 ans du rattachement de la Savoie à la France
  • Contact

Recherche